Argus automobile de Tunisie

Pour bien acheter une voiture d’ occasion, examiner l’intérieur

Eviter de tomber sur une voiture piégeuse ou bien faire quelques économies.




L’inspection de points référencés ci-dessous présente une double utilité. Eviter de tomber sur une voiture piégeuse ou bien faire quelques économies.

•Le compteur :vérifiez que les numéros sont correctement alignés. A défaut, cela peut vouloir dire qu’il a été « révisé » à la baisse à l’aide d’un tournevis. Autre astuce  pour débusquer l’arnaque : assurez-vous que le kilométrage indiqué n’est pas inférieur à celui de l’étiquette de la dernière vidange collée sur le carter d’huile.

•Les housses : la présence de housses est une arme à double tranchant. On peut considérer que c’est un avantage car votre habitacle sera protégé. Mais on peut aussi penser qu’elles sont là pour cacher des trous ou des brûlures de cigarettes. N’hésitez pas à les retirer pour vérifier l’état des tissus de sièges. Si cet examen n’est pas concluant, réfléchissez. Ce n’est pas une raison pour ne pas acheter la voiture, mais c’est un motif pour demander une petite ristourne.

•Les tapis de sol : il ne s’agit pas de se contenter de la propreté de ses éléments. Le vendeur les aura forcément nettoyés. C’est l’humidité qu’il faut traquer. Soulevez-les et voyez si vous apercevez quelques traces révélatrices de problèmes d’étanchéité.

•Commandes de bord : ce serait trop bête d’acheter une occasion dont le feu de recul ne fonctionne pas. Malgré cela, l’auto peut être une bonne affaire. Mais on n’a pas envie de faire immédiatement des travaux sur un véhicule que l’on vient d’acheter. Alors, même si ces vérifications vous semblent simplistes, assurez-vous du bon fonctionnement de toutes les commandes : phares, feux (de recul, de position,stop, clignotant). Vérifiez ensuite le chauffage, les warnings, le désembuage, les essuie-glaces etc. Les témoins du tableau de bord doivent s’allumer lorsque vous mettez le contact. Sur votre lancée, testez aussi l’autoradio et, le cas échéant, sa commande au volant.

•La climatisation : après avoir actionné le compresseur, on constate sa mise en route à une légère baisse de régime du moteur. Le froid doit s’évacuer des aérateurs au bout de quelques secondes.

•La roue de secours : peut-être pensez-vous cette vérification inutile ? On ne sait jamais : assurez-vous tout de même de sa présence.




Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top