Rally Australia

Rally Australia

Lors de la première journée du Rallye d’Australie, les équipages Citroën Total Abu Dhabi WRT se sont montrés à la hauteur des objectifs fixés par Yves Matton.

Troisièmes, Kris Meeke et Paul Nagle sont en lice pour la victoire, tandis que Craig Breen / Scott Martin et Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau ont aligné des chronos démontrant leur pointe de vitesse. Les trois C3 WRC figurent dans le top 10 à l’issue de cette étape.

Equipage Citr

  • Cette étape inaugurale débutait par une boucle de trois spéciales tracées dans les forêts situées au nord de Coffs.       Harbour : Pilbara, Eastbank et Sherwood. Pour bénéficier de la meilleure motricité sur un revêtement encore poussiéreux et meuble, les équipages Citroën retenaient les pneus Michelin LTX Force à gomme tendre.
  • Deuxième des ES1 et 2, Kris Meeke s’installait à cette même position, dans le sillage d’Andreas Mikkelsen. Mais dans la spéciale suivante, le Britannique lâchait une douzaine de secondes après une rapide excursion hors de la route. À mijournée le pilote de la C3 WRC n°9 conservait la deuxième place, à 16’’6 du leader.
  • À ce stade de la course, Craig Breen était troisième, à seulement 1’’1 de son équipier. Pour ses débuts en Australie, l’Irlandais montait progressivement en puissance : il se classait septième de l’ES1, cinquième de l’ES2 et troisième de l’ES3 !
  • Le début de rallye de Stéphane Lefebvre était contrarié par une crevaison, survenue après à peine deux kilomètres dans l’ES1. Le Français restait mobilisé et il se signalait avec le deuxième temps de l’ES3. À mi-journée, il était neuvième du classement général, à 33’’9 de Mikkelsen.
  • Pour la boucle de l’après-midi, les choix de gommes s’avéraient moins évidents que le matin. Les pilotes Citroën s’orientaient vers quatre pneus durs et un tendre. Dans le top 4 des trois spéciales forestières, Kris Meeke conservait la deuxième place en contenant Neuville, chaussé de pneus tendres.
  • Encore troisième après l’ES4 malgré un pneu décoincé, Craig Breen perdait deux places dans les spéciales suivantes. De petites erreurs ayant entrainé la perte de la lame avant et du diffuseur arrière, il devait en effet composer avec une C3 WRC à l’aérodynamique dégradée.
  • Comme au premier passage, Stéphane Lefebvre crevait dans Pilbara. Sans roue de secours, il devait se montrer prudent pour ne pas risquer de nouvelle crevaison, alors synonyme d’abandon. Il conservait la neuvième place, à quelques secondes d’Ogier.
  • Après un regroupement au parc d’assistance, la journée s’achevait par deux passages dans la super spéciale de Coffs Harbour. Pour 7/10e, Kris Meeke concédait la deuxième place à Thierry Neuville et les C3 WRC se classaient donc en troisième, cinquième et neuvième positions.
  • Demain, la deuxième étape débutera aux aurores avec la terrible spéciale de Nambucca, longue de 48,89 km !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =

Haut