l’ASR lance le Slogan « Femmes au volant, Vie au tournant »

À l’occasion de la Fête Nationale de la femme, l’ASR lance le Slogan « Femmes au volant, Vie au tournant »

femme au volantÀ l’occasion de la Fête Nationale de la femme, l’Association des Ambassadeurs de la Sécurité Routière rappelle que sur la route, les femmes n’égalent pas les hommes, elles sont supérieures ! Loin des célèbres clichés leur attribuant une conduite dangereuse, les femmes sont souvent victimes d’idées reçues concernant leur conduite. Souvent moquées, accusées d’être de mauvaises conductrices voire des conductrices dangereuses, les femmes causent pourtant, à kilomètres parcourus équivalents, beaucoup moins d’accidents corporels et meurent moins sur la route .les chiffres démontrent, en effet, qu’elles causent moins d’accidents, meurent moins sur la route et contribuent ainsi à la rendre plus sûre.

Plusieurs étude psychologique conduite à l’échelle internationale ont bien démontré que :

Les femmes sont plus prudentes que les hommes au volant

Les femmes en général, conduisent moins vite et commettent moins d’infractions. Elles sont plus prudentes que les hommes. Les hommes sont, plus que les femmes, dans la recherche de sensations fortes. Il y a aussi des facteurs culturels et sociaux. La prise de risque, la compétition, la domination, l’indépendance face aux règles, participent grandement à ce qui définit le masculin dans nos sociétés. Beaucoup d’hommes vont chercher à prouver leur virilité en se conformant à ces attentes sociales, en prenant des risques, en allant vite, en transgressant les règles ».

Une question d’éducation

Sur nos routes on associe le féminin avec l’incompétence au volant. Un signe de cette incompétence présumée serait leur lenteur au volant, comme elle est attribuée aux conducteurs âgés. Aller vite, c’est être un conducteur compétent, aller lentement, c’est être un conducteur incompétent. On éduque dès l’enfance les filles à l’idée qu’elles doivent prendre en compte les autres, s’occuper des autres, se soumettre à la volonté des adultes, obéir et éviter les risques, qui relèvent, eux, du masculin, parce qu’est véhiculée aussi l’idée que la fille est vulnérable, fragile. Cette plus grande prudence et conformité ne sont pas liées au sexe biologique, mais aux attentes sociales liées à la féminité.

En cette Journée Spéciale on salue toutes les femmes au volant qui se soucient de leurs vies et celles des autres et qui ne cessent de doubler leurs prudences sur la route pour rentrer en Vie

Mes dames soyez un Exemple sur la route et ne vous souciez surtout pas des clichés erronés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut