75 % des automobilistes font des erreurs au volant.

Vous ne téléphonez pas en conduisant. Vous faites une pause toutes les 2 heures. Vous faites même attention à votre fatigue des yeux. Mais cela suffit-il à faire de vous un conducteur sans reproche ? Eh oui, messieurs, malgré tous ces bons points, il est fort probable que vous fassiez partie des 75 % des automobilistes qui font systématiquement des erreurs au volant. Voici les fautes de conduite les plus courantes en voiture, celles qui peuvent être dangereuses aussi bien pour vous que pour les autres.

La main posée sur le levier de vitesse

A l’auto-école, on apprend que les deux mains doivent toujours être sur le volant, dans une position à « 10h10 ». Mais dans la pratique, la main droite est souvent posée sur le pommeau du levier de vitesse pendant les trajets. C’est une erreur car on crée une pression constante qui contribue à une usure plus rapide de la boîte de vitesses. Et pour diminuer son temps de réaction, il est important de garder les deux mains sur le volant !

Tourner le volant à l’arrêt

On fait souvent cette erreur pour sortir d’une place de stationnement. Cela use les pneus et abime la direction. Le volant doit toujours tourner lorsque le véhicule est en déplacement, même à très faible vitesse.

Garder le pied sur l’embrayage

De peur de louper quelques « précieuses » secondes au passage du feu vert ou au stop, on a tendance à garder le pied sur l’embrayage et la première enclenchée. Erreur ! Cela entraîne une surchauffe et accélère l’usure de l’embrayage.

Se tenir mal au volant

Une mauvaise position au volant peut entrainer des raideurs, des douleurs, augmenter la fatigue et entraîner des blessures en cas de déclenchement de l’airbag. Pour éviter cela, on règle son siège à l’arrêt, avec le bassin au fond du siège. Le pied sur l’accélérateur enfoncé doit permettre à la cuisse de reposer sur le bord du siège. Pour l’inclinaison, le dos doit être contre le dossier et les poignets doivent pouvoir toucher le volant.

L’oubli du clignotant

C’est une erreur aussi fréquente que dangereuse ! Pensez aux cyclistes et motards ainsi qu’aux autres automobilistes et indiquez systématiquement vos changements de direction et vos dépassements. En plus, l’oubli du clignotant est lui aussi (et heureusement) susceptible de vous valoir une contravention.

Freiner en continu dans les descentes

En freinant doucement en continu, vous faites subir une surcharge aux disques et plaquettes. Mieux vaut utiliser le frein moteur qui est fait pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut