Argus automobile de Tunisie

Mercedes champion du diesel propre ?




En France, on connait surtout Dekra pour ses centres de contrôle technique, mais l’entreprise a des activités plus larges. C’est à elle que Mercedes a confié une E 220d pour qu’il en mesure les émissions toxiques, et les résultats sont remarquables. Ce nouveau modèle respecte bien évidemment la limite de 0,08 g/km d’émissions d’oxydes d’azote dans le cycle NEDC, telle que fixée par la norme Euro 6. Mais l’auto respecte aussi cette même limite sur un parcours routier, tel que le prévoit la future norme RDE de 2017. Mieux, les émissions mesurées sont très inférieures à la valeur légale, puisque Dekra a relevé la valeur de seulement 0,02 g/km en usage réel, sur la route ! C’est moins que beaucoup de voitures essence ! Dekra a aussi constaté que le système de dépollution Mercedes est efficace à toutes les températures. Ce qui nous incite à penser que la nouvelle Mercedes E 220d est la diesel la plus propre du monde.

C’est grâce à un nouveau moteur, l’OM654, qui sera progressivement déployé sur toutes les gammes du constructeur. Cette mécanique se distingue par sa compacité, et sa très forte intégration de tous les éléments du système de dépollution. Ceci à la différence des moteurs classiques, où le système est sous la voiture, étendu jusqu’à la sortie du pot d’échappement. Ici, presque tout est sous le capot.

Pour aller plus loin, avec ce nouveau moteur, les ingénieurs Mercedes répondent à ces politiciens qui, sans aucune connaisance technique, veulent interdire le diesel. Que le pouvoir politique fixe des limites d’émission indépendantes de toute technologie ou carburant, détermine une méthode de mesure qu’on ne puisse tromper, et qu’on laisse ensuite les motoristes travailler. Mercedes prouve qu’il n’y a pas de fatalité du diesel. Le constructeur allemand investit encore des sommes énormes dans la dépollution du diesel, mais on rappelle qu’il est aussi un leader du poids lourd, et que là, il n’y a aucun autre choix possible. Enfin, Mercedes prévoit de déployer à grande échelle le FAP sur les motorisations essence à l’horizon 2020.

Source : moteurnature




Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top