Wolfsburg, la ville sacrée de Volkswagen

Wolfsburg, la ville sacrée de Volkswagen

En juillet 1938, Wolfsburg est officiellement devenue la cité Volkswagen, et a vu naître le plus grand classique de l’entreprise : la Coccinelle. Alors baptisée « Stadt des KdF-Wagens », la société est née sur ordre d’Hitler, sous la houlette d’un ingénieur apprécié par le Führer, Ferdinand Porsche.

Wolfsburg 5

C’est Hitler en personne qui a voulu que chaque Allemand dispose de sa propre voiture, dans un pays où les autoroutes se multipliaient mais restaient vides. Il a ainsi encouragé la création d’un modèle « léger », qui pourrait parcourir les vallées allemandes. Ferdinand Porsche, fondateur du constructeur automobile éponyme, a flairé le bon coup. Il n’a eu aucun scrupule à présenter sa (future mythique) Coccinelle au Führer. En 1936, Hitler a renommé la Stadt des KdF-Wagens du nom de Volkswagen, signifiant littéralement « voiture du peuple », une dénomination collant davantage à son idéologie.

La marque est née sous l’impulsion du dirigeant de l’Allemagne nazie, mais Volkswagen a su s’affranchir de cette référence. Le 1er juillet 1938, Wolfsburg entre dans l’Histoire et devient « la ville Coccinelle ». Le choix de Ferdinand Porsche est fait : la première usine de production de la voiture star du groupe sera installée dans la commune, qui deviendra dans la foulée la ville-siège de la marque. En 1955, la millionième Coccinelle sortira de l’usine, floquée du numéro un million.

L’entreprise, en difficulté après l’arrêt de la production de la Coccinelle qui aura fait son succès pendant près de 30 ans, rachète pourtant son compatriote Audi dans les années 60. Cette acquisition donne naissance au groupe Volkswagen AG.

Wolfsburg 7

La croissance reviendra en même temps que « miracle économique », qui a fait ressusciter Wolfsburg dans les années 1970. La ville grandit alors comme un champignon, avec l’arrivée de travailleurs étrangers, en majorité des Italiens. Ils sont logés « au château », une série de logements construits aux abords de l’usine, en contrebas du château de la Renaissance wolfsburgienne. En 1972, les communes environnantes, comme Fallersleben et Vorsfelde, sont intégrées à la commune de Wolfsburg. La ville est devenue une véritable métropole.

C’est en 2000 que survient le premier événement culturel phare organisé par le groupe industriel. Le pavillon principal du parc à thème Autostadt (ville de l’automobile en français), est alors inauguré. Le site, qui inclut notamment un musée, a accueilli plusieurs millions de visiteurs. Deux ans plus tard, c’est le stade « l’Arena », sponsorisé par la société, qui est à son tour ouvert à Wolfsburg. Il attire aujourd’hui plus de 200 000 visiteurs par mois.

En l’honneur de la sortie de la 5e génération de la Golf, sa citadine phare, Wolfsburg va passer un cap dans son union avec Volkswagen. La métropole est rebaptisée du 25 août au 10 octobre 2003 « Golfsburg » (la ville de la Golf).

Wolfsburg 6

Le groupe Volkswagen, maison mère de douze marques dont Audi, Porsche, Seat, Skoda et Bentley, est devenu en 2016 le premier constructeur automobile mondial. Le géant allemand a vendu 10,3 millions d’unités (+ 3,8 %), un record malgré une image entachée par le scandale des moteurs diesel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut