L’interdiction de paiement en espèces fait contester les «Gachars»

L’interdiction de paiement en espèces fait contester les «Gachars»

Les paiements en espèces des montants dépassant les 5000 dinars ne seront plus autorisés à partir du 1er juin 2019.

La vente et l’achat de voitures d’occasion ont complètement stagné au marché d’automobile d’occasion de Tunis.  Les prix demandés sont toujours élevés car les vendeurs hésitent de vendre leurs voitures à cause de la hausse des prix du neuf.

L’offre de voiture d’occasion a baissé face à une demande de plus en plus élevée. Le marché de l’automobile d’une façon générale a connu une stagnation terrible, et ce, à cause de l’augmentation continue des prix des voitures. La majorité des acheteurs appartenant à la classe moyenne attendent l’arrivée des voitures populaires.

L’interdiction de paiement en espècesCe dimanche, le marché de l’occasion a Tunis a connu un mouvement de contestation par les « Gachars » a cause de l’entrée en vigueur de l’article 42 de la Loi de finances 2019, à partir du 1er juin 2019.

En vertu de cet article, tous les paiements en espèces des montants dépassant les 5000 dinars ne seront pas autorisés. En effet, les autorités municipales ne seront plus autorisées de légaliser les signatures des parties ayant conclu des contrats de vente de véhicules dont le paiement est en espèces.

Ces contrats ne pourront pas, également, être acceptés par l’agence de transport terrestre lors de l’établissement des cartes grises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =

Haut