Ford crée « The Warriors in Pink Podcast »

Ford crée

« The Warriors in Pink Podcast »

 Des Modèles de courage qui témoignent en soutien au mois de la sensibilisation au cancer du sein à travers le Moyen Orient et l’Afrique

Chaque 1er octobre marque le début de la campagne de sensibilisation au cancer du sein. Afin d’encourager les femmes, les sensibiliser sur l’importance de la détection précoce et l’importance du soutien psychologique de la famille dans le processus de guérison, chaque année, Ford raconte le parcours exceptionnel de ces personnes qui, grâce à leur courage et à leur détermination, ont réussi à vaincre cette maladie.

Pour son édition 2020, Ford crée « The Warriors in Pink Podcast », une plateforme à travers laquelle Ford Warriors in Pink tisse un nouveau lien entre toute personne atteinte d’un cancer du sein et quatre ‘warriors’ qui ont parlé de leur maladie, les défis auxquels elles ont dû faire face lorsqu’elles ont été confrontées à leurs diagnostics. Avec beaucoup de courage et d’authenticité, ils partagent avec nous chaque étape de leur épreuve, leur parcours, leurs sentiments et leur lutte jusqu’à leur victoire.

The Warriors in Pink Podcast« La campagne Ford Warriors in Pink est devenue, au fil des années, un programme essentiel à travers la région des Marchés Directs de Ford et nous nous engageons à fournir tout le soutien nécessaire pour sensibiliser le public au cancer du sein. La détection précoce est très importante et nous espérons sensibiliser davantage la région en développant ce programme année après année » a affirmé Rasha Ghanem, Directrice des Communications des Marchés Directs, chez Ford Motor Company. « Ces modèles de courage nous inspirent et nous rappellent que prendre la parole au sujet du cancer du sein et témoigner de son expérience peut aider d’autres patients et que cette prise de parole est en soi un acte militant pour la vie ».

Le cancer du sein, pas qu’une histoire de femmes

Considéré comme un cancer exclusivement féminin, le cancer du sein peut également se manifester chez les hommes. Mais du fait de sa rareté et le caractère généralement indolore de la tumeur mammaire, les hommes n’imaginent pas qu’une masse ressentie, une rougeur, une anomalie de la texture de la peau puissent être les signes d’un cancer du sein. Et pourtant, notre Modèle de Courage Maruf Azimov en est la preuve guérie et vivante car détecté à temps et traité. Depuis, Maruf milite pour faire comprendre que le retard du diagnostic pénalise les patients, qui doivent faire face à des cancers souvent plus avancés et donc à des traitements plus lourds.

The Warriors in Pink Podcast: Partager et Inspirer!

Des survivants du cancer du sein de diverses régions et nationalités ont accepté le défi – et bien que chaque histoire soit unique, elles sont toutes la preuve que le cancer ne doit pas vous freiner ni vous empêcher de vivre pleinement votre vie.

Épisode 1: Yasmine Ghaith, Egypte

Dans ce premier épisode, nous parlons à… Yasmine Ghaith, actrice, coach motivationnel, survivante du cancer du sein et PDG de « YG Pieces ». Yasmine Ghaith explique que son diagnostic de septembre 2016 a été un tournant majeur dans sa vie, non seulement du point de vue santé, mais aussi du point de vue professionnel. Enseignante à l’époque, Yasmine s’est concentrée sur le jeu d’acteur et le coaching, sensibilisant au cancer du sein. En 2019, elle lance sa ligne de bijoux YG Pieces, des pièces en or 18 carats fabriquées à la main inspirées de son parcours et de ses cicatrices.

Épisode 2: Maruf Azimov, Emirats Arabes Unis

Dans cet épisode, Maruf ‘Max’ Azimov nous parle du cancer du sein vécu par un homme. Max a été diagnostiqué avec la maladie alors qu’il n’avait que 24 ans. Ainsi, lorsque les médecins d’un hôpital local de Tachkent, en Ouzbékistan, où vit sa famille – ont annoncé qu’il avait un cancer, son monde s’est effondré. Max partage avec nous son histoire sur le diagnostic, le traitement et le soutien communautaire. Max n’a plus de cancer depuis quatre ans et son leitmotiv est: «Les femmes faites vos contrôles régulièrement et les hommes, vous aussi. N’ignorez pas les symptômes car le cancer du sein peut arriver à n’importe qui».

Épisode 3: Latifa Cherif et Samia Akariou, Maroc

Latifa Cherif, fondatrice et présidente de l’association «Les Amis du Ruban Rose» est également une chef d’entreprise, une mère, une militante sociale et une survivante du cancer du sein. Elle est rejointe par Samia Akariou, comédienne, réalisatrice et membre active de l’association. Le duo parle de l’importance d’un système de soutien stable et de son importance pour les patients pendant leur traitement et leur rétablissement. Aujourd’hui, Latifa et Samia font campagne pour faire comprendre aux femmes que le soutien psychologique est très important pendant le traitement. Il est en partie responsable de 70% de la guérison. Il faut briser le tabou et avoir le courage de dire: « Oui, j’ai un cancer du sein! Et alors? ».

Épisode 4: Betty Anyanwu-Akeredolu, Nigeria

Cet épisode Betty Anyanwu-Akeredolu se joint à nous pour parler de son expérience et des raisons qui l’ont amenée à devenir la défenseure de la sensibilisation au cancer du sein qu’elle est aujourd’hui. Betty est une philanthrope et la première dame de l’État d’Ondo au Nigéria. En 1997, elle a reçu un diagnostic de cancer du sein. À la suite de son traitement réussi, elle a créé une organisation à but non lucratif, Breast Cancer Association of Nigeria (BRECAN) pour sensibiliser à la maladie. Elle a remporté des prix pour son travail et son engagement dans la lutte contre le cancer du sein au Nigeria.

Notre hôte pour cette saison est Nesma El Shazly, mère et épouse, elle est fondatrice et PDG de Stardust (cabinet de conseil & agence de relations publiques), conseillère auprès du Ministère de l’Information Égyptien, auteur-compositeur et associé directeur chez Kharma Works.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − huit =

Haut