Argus automobile de Tunisie

Pour être bien remboursé, Bien remplir  le constat à l’amiable

Une petite faute de conduite, une seconde d'inattention et c'est l'accident !




Une petite faute de conduite, une seconde d’inattention et c’est l’accident ! Le constat amiable est destiné à regrouper, par écrit, toutes les informations nécessaires au règlement de l’accident par votre assureur.

Signé par les protagonistes de l’accident, ce document a valeur de preuve. Encore faut-il que celui-ci soit correctement rempli!

Voici quelques points à ne pas oublier :

– Seule la première page du constat est prise en compte par les assureurs pour déterminer les responsabilités de chacun. Par ordre d’importance, seront pris en compte les croix cochées, le croquis et les observations des conducteurs.

– Ne signez le constat que lorsque celui-ci est entièrement complété et que vous avez accepté toutes les mentions portées. Si vous n’êtes pas d’accord avec toutes les mentions, ne signez pas ! Vous auriez beaucoup de difficultés à revenir en arrière… En cas de litige, demandez à des témoins de vous assister en prenant leur déposition écrite avec leurs coordonnées complètes.

– Après l’accident, envoyez le constat à votre assureur dans les 5 jours. Attention : votre assureur peut refuser le règlement d’un sinistre en cas de remise en retard du constat amiable s’il prouve que le non-respect des délais lui a causé un préjudice !

– Enfin n’oubliez pas que pour éviter un malus en cas d’accident responsable, vous avez toujours la possibilité de régler directement vos dommages lorsqu’ils sont faibles.




Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top