Porsche 911 sous pression

La nouvelle génération doit faire ses preuves

La nouvelle Porsche 911 touche au but : la 8e génération de la sportive classique sera commercialisée en Europe début 2019. D’ici là, les prototypes devront boucler un programme d’essai rigoureux destiné à mettre à l’épreuve la résistance de la nouvelle déclinaison du modèle emblématique de la marque. Ainsi, les prototypes doivent effectuer des trajets dans diverses zones climatiques, avec des écarts de température pouvant aller jusqu’à 85° C, franchir au plus vite des dénivelés de plus de quatre kilomètres, affronter des embouteillages dans de grandes agglomérations et établir de nouveaux records sur circuit. À l’issue de ces essais sans concession, chacun des éléments qui composent la voiture doit se montrer aussi fiable qu’il l’était en sortie d’usine.

Porsche 911

« Si la 911 est un modèle unique, elle le doit certes à ses performances exceptionnelles, mais aussi à sa capacité à être utilisée au quotidien », commente Andreas Pröbstle, chef projet Véhicule complet gamme 911. « C’est pour cette raison que nous procédons à des essais dans toutes les conditions et par tous les temps. Il s’agit de s’assurer du bon fonctionnement du groupe motopropulseur, des systèmes embarqués, des organes de commande et des afficheurs à bord, mais aussi de vérifier le comportement des liquides et des fluides en conditions extrêmes. C’est la seule façon de s’assurer que l’on peut conduire cette voiture dans toutes les régions du monde sans le moindre problème. »

Porsche 911

Le programme d’essai vise d’abord à tester les principaux domaines d’expertise de Porsche comme le châssis ou le moteur, qui ont été à nouveau optimisés afin d’améliorer à la fois les performances et l’usage au quotidien. S’y ajoutent des essais fonctionnels et des tests de résistance pour les organes de commande, les instruments et les écrans à bord. Le programme d’essai permet également de tester le fonctionnement des nouveaux systèmes d’aide à la conduite et de connectivité avancée.

Porsche 911

Dans les régions les plus chaudes, comme le Proche et le Moyen-Orient ou la vallée de la Mort aux États-Unis, les systèmes d’air conditionné et de gestion thermique sont soumis à des essais fonctionnels sous des températures pouvant atteindre 50° C, et les caractéristiques de combustion sont vérifiées. Les équipements à bord ne doivent ni se dilater, ni se rétracter, ni émettre le moindre bruit lorsqu’ils sont exposés à une forte chaleur. En Finlande, par – 35° C, les essais se concentrent sur certaines fonctions comme le démarrage à froid, le chauffage, la motricité, la maniabilité et le freinage ainsi que sur le temps de réponse des différents systèmes de commande liés à la dynamique de conduite. Des essais d’endurance ont également été organisés sur les routes chinoises pour tester la résistance de la 911 dans différents types de trafic et attester de la fiabilité du modèle, quelle que soit la qualité du carburant utilisé.

Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top