Argus automobile de Tunisie

Les choix technologiques sur les Nox montrés du doigt




A l’issue des tests menés sur 52 véhicules par la commission Royal de contrôle des émissions polluantes, Citroën, Opel, Peugeot, Mercedes, Nissan, Renault et Ford ont été épinglés sur les dépassements d’émissions de NOx de leurs moteurs diesel. A cette occasion, il a été relevé que les véhicules équipés de la technologie de dépollution EGR + SCR présentaient de meilleurs résultats que ceux dotés de la technologie EGR + NOx Trap (ou piège à NOx).

Echappement PSA

Pour PSA qui a fait le choix de l’EGR+SCR au coût plus élevé, l’explication des anomalies relevées sur les émissions de NOx de ses modèles tient au calibrage des moteurs. Pour Gilles Le Borgne, directeur des R&D de PSA, « nos choix de calibration de moteurs sont basés sur le comportement réel de nos clients au volant de leur véhicule. Cela permet d’optimiser la réduction des émissions de NOx dans la grande majorité des situations où nos clients roulent en ville. Et naturellement, lorsque l’on sort de ville et que le moteur est chaud ou que l’on adopte des vitesses plus élevées, ces réglages deviennent alors plus favorables à la réduction des CO2 ».

C’est cet écart existant entre le calibrage de ses moteurs et les conditions de tests adoptées par la Commission Royal qui explique les dépassements enregistrés sur trois modèles du groupe. « Dans le test D1, le véhicule démarre à froid, il est donc dans des conditions de roulage urbain qui optimisent la réduction des NOx. Lorsqu’il réalise le test D2, il vient de faire le test D1 et a déjà parcouru plus de 15 km pendant lesquels il a tourné pendant plus de 33 minutes avec des passages à plus de 120 km/h qui ne relèvent pas d’une situation de circulation urbaine. Le véhicule est alors en condition de roulage extra-urbain avec un réglage qui émet alors plus de NOx et moins de CO2 », poursuit-il. Sauf que le parti pris de la Commission n’est pas en phase avec les pratiques des clients. En effet, selon l’analyse de PSA, ils réalisent à 85 % des trajets urbains journaliers inférieurs à 10 km et à 15 minutes,

D’autres marques ayant recours aux pièges à NOx réussissent moins bien le passage de ces tests. Il en va ainsi notamment d’Opel, Ford, Nissan ou de Renault avec le Captur, le Kadjar et l’Espace. Après avoir mis en place une campagne de rappel pour le Captur, la firme au Losange a également annoncé un programme de mise en conformité de l’ensemble de sa gamme.

Jean-Pierre Lagarde




Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top