Argus automobile de Tunisie

Lancement officiel de La Tunisian Automotive Association

A l’occasion du lancement de son association, la « Tunisian Automotive Association » organise une conférence de presse à l’Hôtel de Paris aux berges du lac- rehaussée par la présence de Monsieur le Ministre Du Développement De L’investissement Et de La Coopération Internationale Et Monsieur le Ministre de l’Industrie et du Commerce, et plus de 150 invités.

att1

Déterminée à accompagner le développement du secteur de l’industrie des composants automobiles en Tunisie, la TAA sera un acteur clé dans la mobilisation du secteur pour une meilleure efficacité dans ses actions et veillera à la création d’un environnement favorable au développement de l’industrie des composants automobiles, plus particulièrement l’encouragement à l’implantation de nouvelles entreprises dans notre pays.

Que ce soit en Tunisie ou à l’étranger, l’Association se propose aussi d’organiser et de participer à toutes les manifestations tout en représentant, par le biais de ses propres commissions, les activités du secteur des composants automobiles et de l’industrie y afférentes, sans oublier la défense des intérêts des acteurs et des membres de cette association.

La création de la« Tunisian Automotive Association » se justifie amplement quand on sait la place qu’occupe la Tunisie dans le secteur des composants automobiles. La Tunisie est classée parmi les premiers fournisseurs de l’Union Européenne en faisceaux et câbles. D’où la volonté de maintenir cette notoriété tout en attirant davantage de sociétés du secteur et les constructeurs automobiles.

att2

Cette volonté, la TAA,à travers son président MONSIEUR Nabhen Bouchaala, la partage d’ailleurs amplement : « Pour nous, dit-il, l’essentiel c’est de nous mobiliser pour capitaliser sur ce qui existe et développer le secteur qui est stratégique pour le pays. Pour cela, nous avons besoin d’interpeller tous les intervenants :

l’Etat, l’Administration (les Ports, la Douane, les Ministères (de la Coopération, de l’industrie, de l’Intérieur, des Transports et autres), les partenaires sociaux ainsi que les représentations diplomatiques en Tunisie, les Chambres de Commerce Mixtes et tous ceux qui peuvent apporter leur soutien aux investisseurs étrangers pour les sécuriser».

Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top