Dix conseils pour éviter l’accident

Pour que vos vacances ne soient que rêve et plaisir

Les vacances estivales très Attendues et désirées. Le moment jouissif où tous les soucis s’évanouissent. Le moment du départ salvateur, synonyme d’évasion et d’un repos bien mérité. Pour que vos vacances ne soient que rêve et plaisir, On vous donne ses 10 conseils pour éviter l’accident de voiture.

Conseil N°1 : Vous n’êtes pas une machine, prenez du repos avant de prendre la route

Après la dernière journée de boulot, ce sont les cocotiers et la plage de sable fin pour certains, l’air des montagnes pour d’autres, qui remplacent immédiatement les soucis accumulés depuis les derniers mois. Mais si le nouveau vacancier est pressé, il est dangereux. L’impatience et la nervosité sont les ennemis d’une conduite sans danger. Partir immédiatement après le travail, ce n’est vraiment pas raisonnable. Surtout que les nerfs ont tendance à se relâcher et l’attention avec. Une bonne nuit de sommeil vous permettra ainsi de finir tranquillement les derniers préparatifs. Vous partirez serein, détendu et reposé. Une première grasse matinée avant de prendre la route, c’est l’assurance d’un voyage apprécié.

Conseil N°2 : La check-list, indispensable pour éviter les mauvaises surprises

Avant de vous installer dans le cockpit de votre véhicule, il convient de faire quelques vérifications d’usage. Il serait pour le moins dommage qu’une petite panne due à un mauvais entretien vienne gâcher vos vacances. Le mois précédent votre départ n’hésitez pas à faire faire une petite vérification par votre garagiste. L’été et ses chaleurs parfois à la limite du supportable malmènent hommes et mécaniques. Et juste avant de prendre la poudre d’escampette, même si vous n’êtes pas un spécialiste, certains points sont à vérifier : niveaux d’huile, liquide de frein, de lave-glaces, de refroidissement, et la pression des pneus. Un check-up rapide et simple qui vous permettra de garantir votre sécurité et celle de vos passagers. Concernant la pression des pneus, n’oubliez pas de l’adapter en fonction de votre chargement. Évitez le sous gonflage, préférez lui même un léger sur gonflage qui se révèlera moins dangereux et vous évitera de surconsommer.

Conseil N°3 : C’est une voiture pas un camion de déménagement

Vous partez en vacances, ce qui veut dire que vous allez revenir. Aussi, inutile de déménager la maison. Évitez de surcharger votre véhicule. Un véhicule trop lourd sera beaucoup moins sécurisant et se fatiguera plus vite. Risque de surchauffe, surconsommation, sur pollution, une chose est sûre vous n’y serez pas gagnant. Veillez également à répartir le poids. Trop de charge à l’arrière et pour le coup c’est le train avant qui risque de décoller, dangereux surtout en virage. Enfin ayez à l’esprit qu’un immeuble de bagage au-dessus de votre toit modifie l’aérodynamisme de votre véhicule. Offrant plus de résistance à l’air, le surpoids augmente les phénomènes de transfert de masse. Résultat une voiture moins sûre en virage et une surconsommation pouvant atteindre 40 %.

Conseil N°4 : Prévoyez le prévisible

Plus le voyage est long, plus il est éprouvant. N’oubliez pas de vérifier la météo avant de partir, elle vous permettra d’adapter votre itinéraire en conséquence et de prévoir un éventuel bivouac.  Préférez l’autoroute, plus linéaire et mieux entretenu, le réseau autoroutier est plus sécurisant que les petites routes. Néanmoins, là encore prudence, veillez à contrôler votre vitesse et à respecter les distances de sécurité.

Conseil N°5 : Voiture propre = enfants sages

Sans nécessairement être une fée du logis, faites en sorte que l’intérieur de votre auto soit agréable à vivre. Vous allez passer plusieurs heures à bord, et il convient que conducteur et passagers soient à leur aise. Conduire dans le calme, c’est être plus serein au volant et donc plus attentif et concentré sur ce qui se passe devant vous. Conduire dans le bruit et les plaintes, et vous risquez d’être énervé et de porter votre attention sur autre chose que votre conduite, ce qui est fortement déconseillé. Enfin, si malgré vos efforts la marmaille fait de la résistance deux solutions.

Conseil N°6 : Prenez votre temps, vous êtes en vacances !!

Mieux vaut arriver une heure plus tard et être en vie que d’essayer de gagner quelques minutes au bord de la piscine et ne jamais en voir le plongeoir. Pour chacun le choix devrait être vite fait. Loin du stress du travail, vous avez le temps !! Alors profitez-en !! Appréciez le voyage. Pour cela n’hésitez pas à vous relayer avec un de vos passagers si cela est possible. Cela vous obligera à respecter la règle N°8 et à prendre votre temps. Mais attention, les vacances ne sont en aucun cas une course de relais. Jouez plutôt à celui qui roulera le plus lentement.

Conseil N°7 : Restez vif et actif

Surtout sur autoroute, au-delà de la fatigue, c’est l’inactivité qui est dangereuse. Changez  régulièrement de position – dans la mesure du possible et du raisonnable bien évidemment – afin d’éviter que vos membres ne s’engourdissent. De même si vous commencez à souffrir d’un des symptômes suivants : les yeux qui piquent, les paupières lourdes, bâillement intempestif, engourdissement généralisé, … ne courez pas chez votre médecin, c’est inutile. C’est juste qu’il est grand temps de faire une pause.

Conseil N°8 : Quand une pause s’impose

Si il y a bien quelque chose d’incontournable, d’indispensable, de vital, lorsqu’on trace la route sur de longues distances, c’est de faire régulièrement des pauses. Et vous n’aurez aucune circonstance atténuante, si vous ne respectez pas cette règle, car vous êtes en vacances. Aussi, faites en moyenne une pause toutes les 2 heures. Cela vous permettra de morceler le trajet et ainsi de le rendre moins long et plus supportable pour votre organisme. Par pause entendez l’arrêt complet du véhicule et la sortie de tous les passagers y compris vous-même. Le passage au péage n’est pas une pause, ou l’arrêt pour faire uniquement le plein d’essence. Prenez votre temps, sortez du véhicule et marchez un peu. Au bout d’une dizaine de minutes, vous vous sentirez déjà plus en forme.

Conseil N°9 : Rouler oui mais pas n’importe quand

Il est certain que lorsque le soleil est au zénith, le voyage est beaucoup plus pénible même avec la clim’. Évitez de rouler immédiatement après manger. En phase de digestion, moins alerte, il est préférable de faire une bonne sieste ou une bonne promenade. Ainsi, préférez partir à la fraîche. Tôt le matin ou en fin d’après midi, voir tard le soir si vous êtes un oiseau de nuit, ce sont les moments les mieux adaptés. Moins chaud, moins de circulation, moins de risques, les avantages sont multiples pour vous et votre famille.

Conseil N°10 : Variez les plaisirs, sortez de l’autoroute

Afin de rendre votre escapade plus agréable et moins monotone, n’hésitez pas à sortir de l’autoroute. Les vacances représentent la liberté. Liberté de mouvement, liberté dans les horaires, rien ne vous est imposé, alors profitez-en. Souvent vu comme une corvée le trajet pour vous rendre jusqu’à votre planète de bonheur, peut pourtant se révéler aussi agréable que le séjour. Prenez le temps de découvrir une région, une ville, en sortant de la triste 4 voies du soleil. L’autoroute n’est pas l’unique chemin.

A retenir : profitez, vous êtes arrivé !!

Une fois arrivé, c’est la joie, le bonheur, que dis-je, l’extase !! Oui d’accord c’est bien vous êtes arrivé et entier en plus !! Bravo, vous avez suivi nos conseils. Mais ce n’est pas une raison pour qu’une fois déchargée, vous laissiez votre voiture à l’abandon. Elle aussi a droit à des vacances agréables. Choisissez un lieu de parking à l’abri des intempéries et du soleil surtout si vous tenez à conserver l’éclat de la peinture. Et surtout, si ces conseils sont à suivre à l’aller, n’hésitez pas à les imprimer et à les relire pour le retour. Même si il est vrai que l’entrain est beaucoup moins présent au retour qu’à l’aller. Bon allez, souriez, les vacances vont bientôt commencer.

Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top