Argus automobile de Tunisie

Des détails sur le marché automobile sud-coréen




Il y a une petite vingtaine d’années, les voitures coréennes faisaient gentiment rigoler les concurrents européens, américains et japonais. Aujourd’hui, plus personne ne rigole : des progrès fulgurants ont été réalisés et les acteurs se sont multipliés… Petit coup d’œil sur une « success-story ».

Si la Corée est aujourd’hui considérée comme un acteur incontournable dans les milieux de la téléphonie, du multimédia et de l’électro-ménager, c’est bien le secteur automobile le plus important pour ce pays de 50 millions d’habitants. Histoire de vous donner une petite idée de la taille de ce secteur, la Corée du Sud produit annuellement environ 4,5 millions de voitures dont 2,9 millions sont destinées à l’export.

Les acteurs

On compte principalement cinq acteurs. Hyundai se taille la plus grosse part du gâteau et produit annuellement 1,9 millions de voitures. Il devance Kia (1,7 millions), GM Kora (soit l’assemblage local de Chevrolet, Lincoln…) avec 615.000 voitures, SsangYong (145.000) et Renault Samsung Motors (205.000 voitures, principalement des Renault rebadgées).

Les usines

Si la Belgique est fière de compter deux usines d’assemblage, sachez que la Corée du Sud en compte… quatorze, pour une capacité de production de 4,8 millions de voitures annuellement ! Les Coréens ont également investi dans le reste du monde avec 13 usines éparpillées dans des pays aussi divers et variés que la Turquie, le Viêt-Nam, la Chine, la Slovaquie ou bien encore, les Etats-Unis et le Mexique.

Le marché sud-coréen

Le marché domestique est d’une importance capitale pour ces constructeurs. Avec 50 millions d’habitants, la Corée du Sud se targue de vendre chaque année, plus de 1,8 million de voitures neuves ! Plus de deux-tiers de ces voitures sont coréennes… Oui, les Coréens sont fiers de rouler dans des voitures produites sur leur territoire, même si la part de voitures étrangères (principalement allemandes) est sans cesse croissante.

Des tendances très marquées

Comme chez nous, la Corée du Sud voit son marché préférer les petites voitures des segments A et B. Les ventes de grosses voitures sont donc en chute, ce qui est accéléré par le niveau d’équipement et de confort de ces petites berlines compactes ! Si les Sud-Coréens achètent toujours beaucoup de berlines (plus de 50 % du marché), les SUV connaissent, comme chez nous, un succès grandissant (35 % du marché l’année passée !). SsangYong surfe d’ailleurs sur cette tendance avec son Tivoli, qui a donné un spectaculaire coup de fouet à ses ventes.

La boîte manuelle est rarissime et ne constitue que 5 % des ventes. En revanche, le diesel connaît un succès certain : 40 % des voitures vendues annuellement carburent au diesel, un chiffre qui devrait avoisiner les 50 % dans les cinq prochaines années. Effrayé par l’affaire des logiciels truqués de Volkswagen, le gouvernement sud-coréen entend freiner cette évolution en relevant le prix à la pompe du diesel. Les ventes de voitures vertes (hybrides et électriques) sont quant à elles, encore assez anecdotiques.

Source : vroom – Texte : Francois Piette




Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top