Daihatsu Motors devient filiale du groupe Toyota Motors

Daihatsu D-Base-1Dès cette année, Daihatsu change de statut pour devenir une filiale en propriété exclusive du groupe Toyota. Un moyen d’unifier leurs actions pour relever les défis industriels, sur le segment des petites voitures.

Derrière le jeu d’actions, une vision à long terme. Toyota et Daihatsu ont conclu un accord d’échange d’actions visant à rapprocher encore les deux constructeurs. Le statut de Daihatsu Motors va évoluer vers celui de filiale en propriété exclusive du groupe Toyota Motors, a-t-on appris par voie de communiqué.

Au-delà de conférer une meilleure image, en termes de valeur, aux deux marques, ce projet à entériner au mois d’août 2016 a pour objectif de donner une plus grande dimension à Toyota et Daihatsu sur le marché mondial des petites voitures, est-il expliqué. La stratégie sera unifiée et chacune des parties aura son périmètre de compétence.

Toyota et Daihatsu ont l’intention d’unifier leurs bases d’opérations. Ils partageront aussi leurs domaines respectifs de compétences et leur expertise technique. “C’est une opportunité pour chacun d’entre nous de ne plus avoir l’impression de faire cavalier seul et de se faire confiance mutuellement pour profiter pleinement de nos forces respectives”, traduit Akio Toyoda, le président de Toyota.

D’après la logique de cet accord, Toyota et Daihatsu souhaitent en effet maintenir un esprit concurrentiel. Comprendre qu’il n’y aura pas de clones “rebadgés”, notamment sur les marchés émergents, axe prioritaire de cet accord entre les deux partenaires. Toutefois, au Japon, l’expertise de Toyota en matière de vente et son infrastructure seront exploitées par les deux entreprises pour améliorer l’image de marque et la rentabilité de Daihatsu.

La semaine passée, la rumeur prêtait à Toyota des velléités de collaboration avec le groupe Suzuki, sur ce segment précis des petites voitures, levier de croissance volumétrique en Asie. Si le numéro un mondial a démenti, il ne fait pas de doute pour certains analystes que le groupe d’Akio Toyoda reste en observation.

Ajouter Votre Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée.*

Back to top